Show

18 Visites culturelles

Abbaye de Bonport

L’abbaye Notre Dame de Bonport fut fondée en 1189 par Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre et duc de Normandie.

Située à 20 km de Rouen, au bord de l’Eure près de son confluent avec la Seine, elle occupait en Normandie un point stratégique de la vallée en aval de Pont de l’Arche.

D’après la légende, au cours d’une partie de chasse, le roi poursuivant un cerf, se trouva en danger de périr dans la Seine. Il fit vœu, s’il parvenait à « bon port », sur l’autre rive, de fonder un monastère là où il aborderait.

Abbaye de Bonport
Pont de l’Arche
27340 PONT DE L’ARCHE
Tél. 02.35.02.19.42

20,9 km

Abbaye de Fontaine Guerard

Abbaye de Fontaine Guerard

Perle de la vallée de l’Andelle, au cœur d’une nature sauvage et blottie au pied d’une source miraculeuse aux vertus guérisseuses, cette abbaye cistercienne de femmes semble avoir été oubliée par le temps. Chef-d’oeuvre de l’architecture gothique anglo-normande du début du XIIIe s. où la rigueur cistercienne prend toute sa pureté elle fut fondée en 1190, rattachée à l’ordre de Citeaux en 1207 et achevée en 1253.

Le visiteur découvrira le cellier troglodytique, l’église et son choeur voûté, la salle capitulaire, la salle de travail, le dortoir des moniales à la magnifique charpente en coque de navire renversée, et enfin les jardins monastiques habités de sculptures évoquant les femmes qui ont vécu en ce lieu de quiétude et de sérénité.

CD 714
27380 Radepont

16,8 km

Itinéraire de Branville

Abbaye de Gruchet le Valasse

L’Abbaye du Valasse peut être considérée comme la fille de l’abbaye de Bordesley, située à Redditch, près de Birmingham et dont il ne reste aujourd’hui que quelques ruines. Son abbé, Haymon, fut envoyé par Galeran de Meulan, alors gouverneur d’Angleterre, pour édifier les premières fondations de l’abbaye vers 1145. Les premières constructions furent pillées et Haymon repartit vers son abbaye anglaise.L’abbaye fut occupée par les Anglais pendant la Guerre de Cent Ans et l’abbatiale détruite. Reconstruite sous l’abbatiat de Pierre Boutren, les moines y habitèrent jusqu’à la Révolution Française.La commune de Gruchet-le-Valasse acquit le domaine en 1985.

Implantée au coeur même de ce domaine, l’Association Vie et Culture en Vallée du Commerce (L’A.V.E.C.), en produisant ses spectacles son et lumière, est l’un des révélateurs de ces vieilles pierres à l’histoire à la fois riche et mystérieuse.

Ouvert toute l’année de 9h à 19h. Accès libre à l’abbaye et aux parc et jardins.

Abbaye de Gruchet le Valasse,
76210 Gruchet le Valasse

Spectacle en préparation pour 2019

06.86.41.10.13 (billetterie)
Tél : 07.84.29.35.15 (billetterie)

75 km

Aître

l’aître Saint-Maclou fait partie des monuments les plus visités – sinon le premier – de Rouen (Seine-Maritime). Ancien ossuaire datant du XVIe siècle, bâti à l’emplacement d’un cimetière médiéval, probablement créé après la peste noire, en 1348, l’aître Saint-Maclou est unique en Europe. Trois galeries furent construites ainsi qu’une fosse commune centrale afin de faire face au nombre grandissant de cadavres. De nombreux détails macabres comme des crânes,des os ou des cercueils ornent les colombages et rappellent la tragédie à l’origine de ce lieu.

Pourtant, ce lieu, joyau du patrimoine, qui abritait jusqu’en 2014 l’école des Beaux-arts, est complètement vétuste et dégradé. L’aître Saint-Maclou est en danger. Pour lui redonner tout le lustre qu’elle mérite, la Métropole Rouen Normandie a engagé un vaste projet de restauration et réhabilitation. Le site cherche désormais un second souffle, culturel et touristique.

184 rue Martainville 76000 Rouen

En raison des travaux engagés depuis mai 2018 l’aître est partiellement ouvert au public du lundi au vendredi.

7,2 km

Bonsecours

Petite ville sur le plateau Est de Rouen, Bonsecours offre une vue plongeante sur Rouen , ses monuments et la Seine.

Vous pourrez y visiter:
– La Basilique, néogothique ; inaugurée en 1844, elle est l’oeuvre de l’abbé Godefroy.
– Le cimetière avec son panorama, la tombe de J.M. de Heredia, le monument d’Albert 1er de Belgique, le monument aux morts.
– Le Gros Léon, un bourdon dont les dimensions exceptionnelles n’ont pas permis son enfermement dans le clocher de la basilique.
– Le monument Jeanne d’Arc, 1892.
– Le nouveau Casino, 2007.
– La dalle aux fusillés, mont Thuringe.
– La Taverne Alsacienne, restaurant installé dans un bâtiment datant du XVII ème siècle, dont le nom premier était « L’Hôtel du Cygne de la Croix ».
– La fresque « aux oiseaux », dans le groupe scolaire J.M. de Heredia, peinte par R.Savary, grand prix de Rome.
– Le Chartil, XVIII ème siècle, et les bâtiments de la Ferme du Plan.
–  La côte Sainte-Catherine, ses vestiges des forts, et son belvédère unique sur Rouen dont le classement au titre des sites a été obtenu à la demande de l’association Panorama.

Bonsecours

7 km

Chapelle Epinay

Chapelle Notre Dame d’Epinay

La modeste église de grès et de silex est antérieure au XVIIIe siècle. Elle a été entièrement refaite à cette époque. Profitant de la réparation de la toiture, on a déplacé le clocher vers l’ouest pour le mettre au-dessus du portail. La porte est précédée d’un porche en bois à claire-voie.
L’église a été réhabilitée par les habitants du hameau dans les années 1980.Le maître-autel est surmonté d’un retable du XVIIe siècle. Il a été offert par l’abbaye de Saint-Ouen à l’occasion d’un vœu. La toile centrale représente l’Assomption.
L’église possède une statue de saint Lubin qui passait pour guérir les maladies de la peau.
Lors de la réfection de la chapelle, on a retrouvé les restes d’une statue décapitée de la Vierge datant du XIIIe ou XIVe siècle. Elle était enterrée dans les soubassements.Une pierre tombale rappelle l’un des capitaines de la ville de Rouen de la famille du Meslay, seigneurs du lieu.

12 Route du Meslay
76160 Saint-Aubin-Epinay

2 km

Itinéraire de Branville

Château Féodal

Ce spectaculaire site médiéval fut l’un des hauts-lieux de l’Histoire de France. A partir du XIe siècle, cinq châteaux vont s’y succéder et recevoir des souverains tels que Guillaume le Conquérant ou Henri IV. En partie détruite avant la Révolution, la forteresse fut peu à peu ensevelie jusqu’à ce que des jeunes la redécouvrent en 1967. Quarante années de travail bénévole et une inscription au titre des Monuments Historiques ont redonné vie à ce lieu surprenant. Aujourd’hui, d’impressionnants vestiges dominent le village de Blainville et accueillent chaque année divers évènements culturels, notamment le festival « Archéo Jazz ».

Route de Catenay 76116 Blainville-Crevon

Tél : 02 35 34 24 82  

14.5 km

Chateau de Martainville

Château de Martainville

Jacques Le Pelletier, fils d’une riche famille de commerçants originaires de Provence, acquiert en 1481 le fief de Martainville, alors composé de 25 hectares. Armateur mais aussi échevin de la ville de Rouen, Jacques Le Pelletier est en quête d’un statut social plus enviable et plus noble. C’est en partie pour cette raison qu’il décide d’entreprendre la construction d’un château sur cette terre. La date de 1485 gravée sur la clef d’une fenêtre de la tour sud atteste de la période de son édification qui s’achèvera vers 1495.

Le Musée des Traditions et Arts Normands a été créé en 1961 par le Conseil Général de Seine-Maritime. Un vaste collectage du mobilier, des costumes, de la céramique, de la verrerie et des objets de la vie quotidienne en Haute-Normandie datés du XVe siècle et jusqu’au XIXe siècle a permis de constituer une exceptionnelle collection retraçant l’histoire des arts et traditions populaires de cette région.

Le Château de Martainville organise de nombreux événements tout au long de la saison.

Route du Château (RN31)
76116 Martainville-Epreville
02.35.23.44.70
musees.departementaux
@seinemartitime.fr

12,2 km

Itinéraire de Branville

vascoeuil

Château de Vascoeuil

Le château de Vascoeuil à 20km de Rouen, apparenté « aux maisons fortes » édifiées après la guerre de cent ans offre à nos regards tous les éléments architecturaux des dernières années du XVème siècle: porte à anse de panier, tourelle octogone avec escalier à vis,  belles cheminées.

Au centre de la cour d’Honneur, un colombier en briques rouges du XVIIieme avec une charpente d’origine et  un système d’échelle tournante donnant accès aux boulins où nichaient les pigeons.

Le jardin à la française , dessiné sous Louis XV en 1774, invite à la promenade et à la découverte d’un riche patrimoine arboré.

Dans une dépendance du XVIIIème se trouve le musée Jules Michelet, le seul existant en France.

Ouvert d’Avril à novembre du mercredi au dimanche de  14h30 à 18h.
En juillet-Aout ouvert de 10h30à 18h30. Ouvert tous les jours fériés.

Parallèlement à sa restauration un centre d’arts et d’histoire a été crée avec des expositions temporaires d’artistes contemporains et des sculptures permanentes dans le jardin.

8 rue Jules Michelet
27910 VASCOEUIL

18 km

Chateau Gaillard

Château Gaillard

Construit en un temps record à l’initiative de Richard Cœur de Lion, roi d’Angleterre et duc de Normandie, en 1196 pour protéger la Seine et Rouen, Château-Gaillard fut le témoin privilégié des sièges de la guerre de Cent Ans. Les ruines majestueuses de Château-Gaillard veillent toujours sur les Andelys du haut de la falaise et ont inspiré les Romantiques anglais, les peintres impressionnistes, les poètes et les écrivains contemporains. En 1862, le château est classé Monument Historique.

Ouvert du 1er avril au 1er novembre : De 10h à 13h et de 14h à 18h (dernière admission 17h30) – Fermé le mardi
Visite guidée pour individuel : tous les jours à 11h30, 14h30 et 16h30 (15h30 en juillet et en août)

Chemin du Château Gaillard
27700 Les Andelys

36,4 km

Itinéraire de Branville

Je réserve

Herbier
Copyright © 2020 Branville - Mentions légales